La commande df -h est succinte:

Filesystem      Size  Used Avail Use% Mounted on
udev            7.8G     0  7.8G   0% /dev
tmpfs           1.6G  9.5M  1.6G   1% /run
/dev/sda2       117G   24G   88G  21% /
tmpfs           7.8G   81M  7.8G   2% /dev/shm
tmpfs           5.0M  4.0K  5.0M   1% /run/lock
tmpfs           7.8G     0  7.8G   0% /sys/fs/cgroup
/dev/sda1       511M   27M  485M   6% /boot/efi
/dev/sdb1       641G  571G   38G  94% /home
tmpfs           1.6G   12K  1.6G   1% /run/user/1000

tandis que lsblk permet de tout de suite voir comment les partitions sont montées:

NAME   MAJ:MIN RM   SIZE RO TYPE MOUNTPOINT
sda      8:0    0 238.5G  0 disk 
├─sda1   8:1    0   512M  0 part /boot/efi
├─sda2   8:2    0 119.2G  0 part /
├─sda3   8:3    0    16M  0 part 
├─sda4   8:4    0 102.4G  0 part 
├─sda5   8:5    0   547M  0 part 
└─sda6   8:6    0  15.9G  0 part [SWAP]
sdb      8:16   0 931.5G  0 disk 
├─sdb1   8:17   0 651.9G  0 part /home
└─sdb2   8:18   0 279.6G  0 part 
sr0     11:0    1  1024M  0 rom

Bien qu'il n'y ait pas toutes les informations que df fournit, mais je trouve cela beaucoup plus lisible et compréhensif. Cela devient même carrément nécessaire lorsque des partitions sont chiffrées (par exemple avec LUKS).

Il n'y a pas grand chose d'autre à dire (si ce n'est que lsblk permet plein de flags), mais comme je galère pour retrouver cette commande quand j'en ai besoin...